topblog Ivoire blogs

16 octobre 2011

Un seul point sur lequel il est d’accord avec Sarkozy : Le bombardement de la Côte d’Ivoire

 

crime.jpg

Carrure d’un forgeron bassari, il ne fallait pas beaucoup attendre de lui du côté du Togo. Et pour cause, il ne reste du haut de ses 1m 87 que la couleur noire. Le masque étant depuis blanc ! Gabarit imposant, Kofi Yamgnane, c’est le parfait « Black and White » sinon le noir le plus intégré que les blancs rêvent avoir dans leur pays. Et n'eût été la vigilance de votre journal préféré, il aurait vendu le Togo à un franc symbolique. Les Togolais étaient même en passe de croire que son retour au pays était celui de l’enfant prodige. Dans le fond rien sous le soleil ! Kofi était au Togo pour une aventure mensongère. Après un repos bien mérité dans sa bourgade de Saint-Coulitz, le franco-togolais refait parler de lui. Et cette fois-ci à travers le site internet Mediapart. Pour lui, il est question de bloquer les élans fascisants de la droite française qui à travers Nicolas Sarkozy : « se prétend toujours républicaine tout en épousant les pires travers de l'extrémisme ». Faut-il réveiller les morts de Duekoué, d’Abidjan et leur souffler aux oreilles que Kofi avait appelé les chasseurs Dozos et les "Khmers Noirs" Dioulas à ne pas se laisser faire et à montrer leur force d’impénitents guerriers contre eux ? Mais que nous vaut cette sortie où le bassari se mélange les pédales ? Sait-il au moins qu’il est devenu une risée du côté du Togo et en Afrique?

 

Kofi : Confusion des genres

Ce que dit Kofi avec le confrère Mediapart« La campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy, marquée par un ultra libéralisme aujourd'hui caduc et  des slogans nationalistes directement puisés dans la phraséologie du Front national, annonçait d'inquiétants bouleversements ». Quand on sait que l’homme appelait de tous ses vœux Sarkozy à mettre la Côte d’Ivoire en poussière ! Et que reproche le bassari au Front National quand du côté de la Côte d’Ivoire les bétés ne devraient plus avoir droit de vivre ?

Lui-même  Kofi est socialiste tout comme Laurent Gbagbo. Nicolas Sarkozy qu’il piétine aujourd’hui est un faucon de l’ultra libéralisme. Alassane Ouattara qu’il a aussi supporté ne cache pas le mépris qu’il voue aux pauvres avec un ultra libéralisme expérimenté dans les années 1990 quand il était premier ministre. Il va même plus loin depuis avril 2011 en pourchassant les petits commerçants sans une mesure d'accompagnement dans la perte de leurs magasins. C’est ce Kofi, qui trouve aujourd’hui, qu’il faut combattre Sarkozy pour son ultra libéralisme. De là, à dire qu’il ne savait pas pourquoi il avait fait la paix avec Sarkozy et Alassane Ouattara pour bombarder la Côte d’Ivoire, il n'y a qu'un pas. Comme toujours,  les blancs avaient encore utilisés la « marionnette noire » à leur fin. Nous n’avons rien contre Kofi au Lynx. Il est libre d’avoir ses choix politiques. Mais, si ces choix deviennent des bombes pour l’extermination des africains, nous le recadrerons. A défaut, nous sortirons les grands moyens pour prouver, qu’il n’a plus rien à chercher en  Afrique. Un éminent écrivain béninois qui a même cotisé pour sa campagne au Togo nous lançait au Lynx que : « Yamgnane, est un faux type ». Il reconnaitra sûrement cet écrivain.  Depuis, il est une taupe au même titre que tous ces rois nègres qui avaient vendu leurs frères nègres aux négriers blancs. Il est plus conseillé de le regarder de loin que de l’avoir à côté dans une république encore faible comme le Togo.

Kofi : Togolais ou français ?

C’est du côté de Faure, que les moqueries se font les plus entendre : « On n’aurait pas eu sa peau, ce bassari nous aurait tous rouler dans la farine » explique un cadre du parti quarantenaire au Lynx. Bien pire, c’est le site de la propagande www.republicoftogo.com qui se demande de quelle nationalité est bien Kofi, et pour qui roule-t-il ?

Le Lynx avait depuis donné ou mieux répondu aux questions relatives à la nationalité de Kofi. C’est un Togolais. Il a vécu en France pendant 45 ans. Il a été ministre dans ce pays. Il hait les pauvres comme ceux de son village Bangeli. La preuve quand les Indiens les traumatisaient en méprisant leurs droits,, il a préféré se caler chez les « Blancs ».  Socialiste dans le sang, il a été éduqué  et fait ses armes à l’école de Mitterrand, c'est-à-dire, il dit  une chose à huis clos et redit  autre chose en public. Faure qui a connu l’homme résume si bien : « Moi-même, j’ai eu par le passé quelques contacts courtois avec lui, avant de mesurer toute la différence entre ce qu’il dit en privé et ce qu’il disait en public ».

On croyait qu’il allait profiter de ce canal ô combien important comme le confrère Médiapart pour parler de la dictature togolaise, de ses ex-petits amis du FRAC qui ont compris que l'erreur dans la lutte serait de baisser les bras. Et surtout de la torture infligée par les deux membres de Sursaut-Togo à l’ANR du securocrate Yetroféi Massina qui étaient par monts et vaux pour son séjour au Togo lors de sa campagne. Il n’en  est rien. Kofi n’a jamais dit à quelqu’un au Togo qu’il portait le pays de ses ancêtres au cœur plus que la Grande France Colonisatrice. Il y a des hommes qui ont fait leurs preuves en Europe et dont personne ne devrait oser parler de leurs expériences en Afrique. C’est dangereux pour la jeunesse togolaise et africaine….pour l’Afrique entière.

 

 

Source : LYNXTOGO

 

Les commentaires sont fermés.