topblog Ivoire blogs

15 octobre 2011

Le général Mangou sera entendu par la justice militaire

 

mangou-Philip-300x202.jpg

L’ancien chef d’état-major des Armées ivoiriennes, le général Philippe Mangou et d’autres officiers seront auditionnés mercredi et jeudi par le procureur militaire, Ange Kessy, a-t-on appris vendredi de source militaire.

 

Le peuple avait pourtant placé sa confiance en cet homme. Il apprend à ses dépens qu'on ne peut pas trahir la confiance du peuple impunément.

Le général de corps de l’Armée, Philippe Mangou et des officiers de l’ancien état-major sous l’ancien président Laurent Gbagbo arrêté depuis le 11 avril, va être entendu par le tribunal militaire d’Abidjan, a indiqué à ALERTE INFO une source militaire, sans plus de précisions.

Quelques mois après l’arrestation du président Laurent Gbagbo le 11 avril dans une guerre post électorale, le nouveau chef d’Etat, Alassane Ouattara a procédé à la restructuration de l’Armée devenue Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) avec la nomination à sa tête d’un nouveau chef d’état-major, le général Soumaïla Bakayoko, ex-patron des soldats de l’ex-rébellion des Forces nouvelles.

La chute de M. Gbagbo a poussé plusieurs de ses proches dont des officiers et sous-officiers de l’ex-armée, Forces de défense et de sécurité (Fds), à s’exiler dans des pays de la sous-région ouest africaine.

Face à des rumeurs de coup d’Etat, le nouveau gouvernement a encouragé et ramené à Abidjan certains de ces officiers pro-Gbagbo en exil à Accra.

53 militaires pro-Gbagbo ont été inculpés pour séquestration, détention d’armes, et atteinte à la sûreté de l’Etat. La dernière arrestation en date est celle du général Guiai Bi, commandant de l’ancien Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos, unité de lutte contre le grand banditisme) et ex-directeur de l’Ecole de la Gendarmerie nationale.

 

Source: Le Nouveau Courrier

http://www.infodabidjan.net/politique/le-general-mangou-s...

 

Les commentaires sont fermés.