topblog Ivoire blogs

12 octobre 2011

Gouvernement Ouattara / Suite aux révélations du ministre Philippe Légré Le MFA dénonce un complot du Rhdp contre Anaky

Anaky_Kobenan.jpg

Décidément, les tractations qui ont entouré la formation du premier gouvernement d’Alassane OUATTARA après son investiture n’ont pas encore fini de livrer leurs secrets. L’on se souvient que juste après la formation de ce gouvernement, dans un document intitulé : « Le RHDP est-il mort de sa victoire électorale du 30 novembre 2010 ?», le Bureau Politique du MFA avait dénoncé la désignation du Secrétaire Général du Parti, Philippe LEGRE, pour représenter le Parti au sein de l’équipe gouvernementale sans que le Président du Parti n’ait été préalablement consulté. Alors que l’on croyait la tempête passée après l’audience que le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a accordée au Président du MFA, Innocent ANAKY KOBENA, le Ministre des Sports et Loisirs a profité d’une interview parue dans le quotidien NORD SUD n° 1884 du Samedi 8 Octobre dernier pour annoncer sa prochaine candidature aux élections législatives dans la circonscription électorale de Fresco pour jeter un pavé dans la mare. En effet, réagissant à une question de notre confrère sur les circonstances de son entrée au gouvernement, le Secrétaire Général du MFA n’est pas passé par quatre chemins pour dire que : « l’avis d’ANAKY KOBENA n’a pas trop compté dans son entrée au gouvernement », confirmant ainsi toutes les supputations qui ont eu lieu suite à l’entrée de Philippe LEGRE au gouvernement. Mieux, le Ministre des Sports et Loisirs a livré les noms de toutes les personnalités du pays qui l’ont aidé à porter l’estocade au Président ANAKY Kobéna. « J’adresse mes remerciements aux Présidents OUATTARA, BEDIE et au Premier Ministre SORO parce que ce sont ces trois personnalités qui ont contribué à ma nomination », a-t-il dit en substances. Si les révélations faites par le Secrétaire Général s’avéraient justes, il faut s’étonner que les Présidents Alassane OUATTARA et Henri Konan BEDIE, ainsi que le Premier Ministre Guillaume SORO, pourtant alliés du Président ANAKY Kobéna dans le cadre du RHDP, aient décidé de déstabiliser le MFA. L’on comprend mieux les fréquents et nombreux « pèlerinages » effectués par Philippe LEGRE, à Daoukro et à chacun de ses passages à Abidjan depuis son entrée fracassante au gouvernement, pour rendre hommage au « Grand Baobab dont l’ombre devrait profiter à tous», (c’est ainsi qu’il qualifie le Président Henri Konan BEDIE) et les propos élogieux tenus à son endroit à chacune de ses sorties alors que selon nos informations, c’est au terme d’un véritable parcours de combattant que le Président ANAKY Kobéna est parvenu à rencontrer son aîné et allié Konan BEDIE. Si nommer un cadre d’un Parti politique au gouvernement sans l’aval de la Direction de son Parti débouche inéluctablement sur une crise de leadership au sein de ce Parti, que recherche t-on en voulant fragiliser ANAKY Kobéna au profit de Philippe LEGRE qui pourtant a, selon des sources concordantes, pris position entre les deux tours pour Laurent GBAGBO au détriment d’Alassane OUATTARA ?
Pourquoi LEGRE Philippe a t-il décidé de se prêter à ce jeu cynique qui consiste à porter le glaive contre le MFA et ANAKY Kobéna ?
Y a-t-il au RHDP un problème entre ANAKY Kobéna et les autres leaders que sont BEDIE, ADO et MABRI ?
Quel mal ANAKY Kobéna a-t-il pu bien faire à ses Alliés qui nécessite que l’on crée et entretienne une dissidence au sein de son Parti ?
La mise à l’écart flagrante du MFA et d’ANAKY Kobéna au moment de la mise en place du nouveau pouvoir aurait-elle pu se faire sans la caution de BEDIE, doyen d’âge et Président du RHDP ?
Que reproche donc le Président BEDIE à son jeune frère ANAKY ?
Est-ce la saignée qu’a fait subir Laurent GBAGBO à l’UDPCI du Dr Albert Toikeusse MABRI que l’on veut faire revivre au MFA qui a pourtant porté à bout de bras le projet du RHDP et du Président Alassane OUATTARA ?
Y aurait-il, au RHDP, une volonté froidement ourdie, de pousser à la porte ANAKY Kobéna et le MFA, qui n’auraient pas la même culture politique, parce qu’ils se sont, en collusion avec le FPI, opposés en son temps à HOUPHOUET-BOIGNY et au PDCI RDA ?
Ce sont là autant de questions auxquelles les commanditaires de l’attaque perpétrée contre le MFA et son Président ANAKY Kobéna auront à répondre dans les prochains jours. En attendant, le moins que l’on puisse dire avec cette sortie inopportune de Philippe LEGRE, c’est que le Président ANAKY Kobéna avait raison et avec la mise à l’écart de Laurent GBAGBO les opérations de débauchage et de déstabilisation des partis politiques mêmes alliés ont encore de beaux jours.

 

 

Source : L’Intelligent d’Abidjan-12/10/2011

Les commentaires sont fermés.